Tags

, ,

Le visage de Khadiga s’empourpra et celui d’Amina en fit autant, comme atteint subitement par la contagion de la pudeur.

(Naguib Mahfouz, Impasse des deux palais, tr. P. Vigreux, 1.4)

Advertisements