Tags

, ,

Ses beaux yeux bleus plein de tendresse et de flamme, étaient comme inondés d’azur céleste, et ses regards avaient cette suavité, cette douceur pénétrante et mystérieuse que les poètes ont attribuée aux regards des colombes.

(Gabriel Monavon,  « Héloïse »)

Advertisements