Tags

, ,

Interrogé sur le fait que le drapeau noir des djihadistes flottait à nouveau sur Falloujah, en Irak, M. Obama avait minoré cette menace. « Quand une équipe de remplaçants enfile le maillot des Lakers, cela ne fait pas d’eux des Kobe Bryant », avait-il assuré.

(« Les maladresses de Barack Obama sur la question de l’etat islamique », Le Monde, 10 sep., 2014)

Advertisements