Tags

, ,

Timidement je les soulève pour entrevoir la chair rose et brillante qui constituera bientôt mon nouveau genou que j’écorcherai à son tour parce que c’est mon rapport à la terre que de m’y agenouiller brutalement.

(Aurélia Bécuwe, « L’adventice »)

Advertisements